Le cahier de Carlos

Je m’appelle Carlos Pérez et je vis à la Barquita. J’ai onze ans, les yeux marron clair, les cheveux noirs et je suis plutôt grand et maigre. J’aime bien mon quartier, mais c’est l’un des plus pauvres de République Dominicaine. Il y a beaucoup d’animaux dans la rue, des chiens et des chats, mais personne ne s’occupe vraiment d’eux. Je préférerais qu’il n’y ait pas autant de mauvaises odeurs et de saleté, mais chacun fait ce qu’il peut.

 

Photo 1

 

Mon père est le meilleur père du monde, il s’appelle Manuel Perez. C’est un jeune homme de trente-trois ans, qui est toujours content et joyeux, avec une énergie incomparable. Mais, parfois, on peut voir qu’il est triste, car ma mère est morte depuis la naissance de ma petite soeur. Il cache toujours sa tristesse pour prendre soin de nous, il souffre en silence, pour ne pas nous voir souffrir nous aussi. Et c’est pour ça qu’il est le meilleur père du monde. Il est professeur du sport à l’école. Afin de garder un oeil sur moi, il m’apprend à jouer au foot, au base-ball et au basket. Il commence tous les matins à sept heures et demie, puis enseigne aussi aux grands du quartier, alors il rentre tard le soir. C’est moi qui dois prendre soin de ma petite soeur.

Ma petite soeur s’appelle Camila. C’est une petite fille de 8 ans aux cheveux longs, de couleur châtain, elle porte toujours des tresses. C’est la petite princesse de Papa car elle lui rappelle Maman. A l’école, elle est bonne en mathématiques et en sports. Dans toutes les autres matières, elle préfère bavarder : elle est trop petite pour être sérieuse. Elle joue avec moi au base-ball et à cache-cache. Elle m’aide beaucoup chaque soir pour préparer le dîner. Elle est agréable et aimable, mais parfois elle pleure à chaudes larmes car elle se sent coupable de la mort de Maman. Elle me rappelle beaucoup Maman et je suis content de l’avoir à mes côtés. Cependant je suis triste qu’elle n’ait pas connu Maman.

 

Photo 3

 

Elle adore aller chez Mamie, aime les biscuits et les gâteaux de Mamie. Camila est super gourmande mais elle reste toute fine ! Franchement je ne comprends rien aux filles. Ma mère s’appelait Carolina Perez. Je ne me rappelle pas de son visage, même si on a sa photo chez nous, mais je me rappelle de sa voix. Quand j’avais trois ans, maman était enceinte de ma petite soeur, et le jour qu’elle où elle est née, maman était trop fatiguée, elle ne pouvait plus respirer. Donner naissance à ma petite soeur a été trop difficile et fatiguant pour elle, quelques minutes après sa venue dans ce monde, maman était déjà morte.

Mon père m’a toujours dit qu’il lui avait promis qu’il allait toujours prendre soin de nous. J’ai plusieurs amis, Maria, Luis, Mario, José et Lola. Mes meilleurs amis sont Luis et Maria. Spécialement Maria, je l’adore. Elle a douze ans comme moi. Elle est mulâtresse, petite et maigre. Elle a les cheveux courts comme un garçon et de couleur marron clair, avec des yeux vert clair. Elle est très gentille et elle a toujours un grand sourire sur son visage, elle est toujours déterminée à être heureuse, même malgré ses crises d’asthme.

Luis, c’est le plus intelligent de la classe. Il fait ma taille. Il est maigre avec la peau couleur marron clair. Il a les cheveux marron foncé et les yeux de couleur un peu verdâtre. Il a de gros sourcils noirs et il porte de grosses lunettes rondes et rouges. Luis est très intelligent et très drôle, il aime lire des romans et des livres d’anatomie. A l’école ça se passe bien mais c’est très ennuyeux. Ma matière préférée est l’histoire parce que mon professeur est très gentil. J’aime beaucoup mon école car quand il y a une inondation, on peut se réfugier sur le toit car il est très haut et l’eau n’arrive pas jusque-là. Ce n’est pas le moment préféré de ma journée, mais j’aime bien l’école.

Quand on m’a dit qu’on allait déménager, j’étais en état de choc. Moi, bien sûr, je voulais partir, mais je ne pouvais pas laisser la tombe de ma mère qui est à côté de la maison. Comme je n’arrivais pas à réfléchir, je suis allé chez Maria pour lui demander conseil, mais elle m’a dit qu’elle n’allait pas déménager à la nouvelle Barquita. Alors, je n’avais plus envie de partir.

Le jour J est arrivé, ma soeur est très excitée mais moi, pas tant que ça. Mon père se déplace en moto donc il doit nous amener l’un après l’autre à la Nouvelle Barquita. Ma soeur y est allée en premier. Pendant ce temps-là, je suis allé dire adieu à la tombe de ma mère. Maria est venue me voir et m’a annoncé une bonne nouvelle : elle aussi va déménager ! J’étais très content et je l’ai embrassée. Quand Papa est arrivé, j’ai dit : « Adieu vieille Barquita, Bonjour nouvelle Barquita ! »

Projet visité :
Projet de modernisation du quartier de la Barquita à Saint-Domingue
Classe :
6ème
Établissement :
Lycée français de Saint-Domingue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s