Le cahier de Yaeliz

Je m’appelle Yaeliz, j’ai onze ans. Mes yeux sont marron foncé et mes cheveux marron clair. Je suis maigre et je suis grande de taille. Je me coiffe presque toujours en faisant des tresses ou des queues de cheval. J’ai une petite bouche et des grands yeux en forme d’ovale. Je suis une personne heureuse et je parle beaucoup. J’aime faire du sport et jouer avec mes amis. Parfois je me fâche avec mon grand frère. Il m’arrive d’être un peu timide, quand il y a beaucoup de gens autour de moi. Je suis très, très gourmande!

Je vis à la Barquita, un bidonville qui se trouve sur les bords du Rio Ozama. Il y a beaucoup d´inondations qui mettent en danger notre vie et notre santé. Comme il y a aussi beaucoup de pollution, on essaie d’arrêter de jeter les déchets dans la rue et dans le Rio, qui sont déjà remplis de bouteilles et de paquets de chips. Parfois, on les recycle et on en fait des décorations pour notre quartier. La Barquita est un quartier animé, grâce aux boutiques : colmados, coiffeurs, centres de jeux, petits supermarchés, qui nous permettent de gagner un peu d´argent. Avec les élèves de mon école, on a trouvé plein d’idées pour avoir de meilleures conditions de vie lorsque nous serons à la Nouvelle Barquita.

Dans ma famille, nous sommes trois enfants : mon grand frère, Carlos, a seize ans et mon petit frère, Juan, qui en a dix. Nous vivons avec notre mère Maria, qui a trente-huit ans. Notre père Miguel a une année de plus que notre mère, ce qui lui fait trente-neuf ans. Il ne vit plus avec nous depuis très longtemps. Il a quitté notre maison en République Dominicaine quand nous étions petits, pour aller vivre à New York où il s’est remarié et a eu deux filles. Ce sont nos demi-soeurs mais nous ne les avons jamais vues.

Nous nous entendons très bien avec notre maman, même si elle n’est pas souvent à la maison car elle travaille beaucoup. Comme elle n’a pas vraiment le temps de s’occuper de nous, nous allons souvent chez notre grand-mère que nous considérons vraiment comme notre deuxième maman et que nous aimons beaucoup.

Ma mère vend des bonbons dans la rue depuis que mon petit frère est né. Elle se lève souvent à sept heures du matin, elle marche beaucoup dans la rue pour trouver de l’argent et pouvoir manger.

Parfois, j’essaie d’aider ma mère en vendant des bonbons, ou encore du café et des jus de fruits. Le matin, notre grand frère prépare le petit déjeuner pour nous trois. Quand on est tous prêts, on part ensemble à l’école. Quand l´école se termine, on va passer la journée chez mamie, elle nous prépare à manger. Lorsque je n’ai rien d’autre à faire, je vais aider maman ou jouer avec ma meilleure amie, mon grand frère et mes autres amis près de l´Ozama.

Projet visité :
Projet de modernisation du quartier de la Barquita à Saint-Domingue
Classe :
6ème
Établissement :
Lycée français de Saint-Domingue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s